Quid du « jour à jour » !

Pour des raisons pragmatiques, un film ne se tourne quasiment jamais dans l’ordre chronologique du scénario, sauf si la continuité et les décors s’y prêtent… mais c’est très rare.
De plus, un scénario n’est jamais complètement définitif. Il évolue souvent en préparation mais aussi au tournage…

C’est là que les « Jour à Jour » interviennent.

Un jour à jour est une extraction des textes d’une ou plusieurs séquences du scénario qui se tournent un jour précis au plan de travail.

Présenté et imprimé généralement sur une ou plusieurs feuilles au format A4, agrafés, il est remis à chaque comédien concerné à la première heure de la journée de tournage, avant son arrivée en loge (cela lui laisse le temps d’en prendre connaissance) ou encore la veille au plus tard si il y a des modifications tardives et importantes sur les dialogues.

Les inconvénients d’un scénario sur le plateau !
– Encombrant. Peu pratique à manipuler.
– Epais. Chercher les séquences du jour dans ses nombreuses pages devient vite harassant.
– Fragile. La reliure souvent en plastique s’use vite sans parler des feuilles qui s’exposent au classique café renversé.
– Couteux, chronophage et peu écologique à ré-imprimer.
– Les comédiens l’oublient ou l’égarent souvent.
plus-minus-balance 3d
Les avantages du « jour à jour » en tournage !
– Réactif et à jour. En cas de réécriture du réalisateur ou du scénariste.
– Rapide. Dans sa consultation. Toutes les séquences du jour y sont.
– Léger. Se plie dans la poche.
– Facile. A imprimer. Pas de reliure à faire, un coup d’agrafeuse suffit.
– Se renouvelle facilement en cas de perte ou de dégradation.

Qui se charge de les imprimer et de les distribuer ?
Généralement, le second assistant réalisateur en court et le troisième en long métrage.
distribution-transportQuand les imprimer ?
La veille pour le lendemain.

Nous vous recommandons d’éviter au possible l’imprimante de la production souvent sollicitée par cette dernière, parfois en panne ou rangée au fond du camion régie… Soyez autonomes, ayez la vôtre en mise en scène. Sur le plateau et à l’hébergement.

Quand les distribuer ?
Comme indiqué plus haut. Soit le jour même, à l’arrivée des comédiens avant qu’ils aillent en loge. Soit la vielle avec la feuille de service en cas de modifications tardives et importantes sur les dialogues. Les acteurs ont ainsi le temps d’apprendre les nouveautés.

A qui en donner impérativement ?
Aux comédiens bien entendu et en priorité mais aussi au réalisateur, à la scripte, au 1er assistant réalisateur, au perchman, à l’ingé son, au directeur de la photographie et à l’accessoiriste. L’équipe H.M.C. (Habillage, Maquillage, Coiffure) appréciera également.

Les oubliés du « jour à jour » à qui il est recommandé d’au moins le proposer…
Le 1er assistant caméra et le chef machiniste !!

Toujours prévoir du rab pour les autres membres de l’équipe qui le souhaitent, sur demande et aussi pour renouveller les pertes ou dégradations pendant le tournage.

Les points à ne pas oublier sur un « jour à jour » !
– Pour les comédiens, ils sont nominatifs. Pas pour l’équipe ! On indique en manuscrit au moins le prénom de ce dernier en première page, dans l’en-tête.
– Si le jour à jour comporte des agrafes (plusieurs pages), on s’assure qu’elles ne blesseront pas, à l’usage, le comédien ou le membre de l’équipe si ces dernières sont mal serties…
– Un « jour à jour » est un extrait fidèle au scénario. On évite de modifier la typographie et la taille de cette dernière. On conserve l’intitulé des séquences également.
– On évite le recto-verso. Recto seulement. Moins écologique mais plus pratique.
– On « stabilote » les répliques du personnage d’un comédien sur chaque jour à jour nominatif. Cette petite attention est fortement appréciée par les acteurs qui le font souvent eux-mêmes dans le cas contraire.
stabilos
Les autres tuyaux à connaître et à appliquer selon les besoins !
– Sur un film où la confidentialité du scénario et donc des « jour à jour » est cruciale, on fait apparaitre en filigrane & en diagonale sur chaque page, le nom et prénom de la personne à qui on le remet (méthode américaine).
– Le format A5 est parfois préféré au format A4. Selon les préférences de chacun. Mais la lisibilité est plus réduite…

Pour terminer, un jour à jour rime avec impression. Alors pour en savoir plus sur le thème des imprimantes, vous trouverez un autre sujet intéressant sur notre site : L’imprimante de la mise en scène

ARAssociés

ARAssociés

Assistants Réalisateurs Associés. Infos, décryptages, trucs et astuces. Partageons !

Vous aimerez aussi...