Qui doit distribuer et envoyer la feuille de service ?

En attendant un sujet dédié sur la rédaction et les spécificités de ce document incontournable que nous connaissons toutes et tous, nous allons tenter, dans ce court article, de comprendre et de résoudre cette question qui se pose encore parfois : « Qui doit distribuer et envoyer la feuille de service ? ».

D’un film à l’autre en effet, les variations sont légion : le premier, le second ou encore le troisième assistant réalisateur, le régisseur général ou adjoint, le directeur de production, le secrétaire ou l’assistant de production… Parfois, le stagiaire… OMG !

Inexpérience, insouciance, zèle, manque d’effectif, de temps… Peut-être un peu pour toutes ces raisons. La confusion est en tout cas bien présente et faute de texte officiel sur le sujet, on est en droit de se poser la question.

Saisissons cette occasion alors pour mettre fin aux rumeurs et aux mauvaises habitudes car au-delà d’un poste précis, il s’agit surtout des départements prioritaires à qui incombe cette tâche. Dans l’ordre, cela donne :

1 – Production
2 – Régie
3 – Mise en scène

Personne d’autre bien entendu !

Quelques raisons pragmatiques qui appuient cet ordre !

D’une part, la feuille de service étant validée par le directeur de production et comportant de multiples aspects légaux (engagements, sécurité, durée, conditions et organisation du travail…) entre l’employeur et l’employé, il est logique, pour ne pas dire nécessaire, que ce soit un représentant de la production qui la communique.

D’autre part, la feuille de service a force de loi en cas de litige. Elle fait aussi partie des documents qui font foi (rapport de production du scripte, tableau d’heures…) sur les convocations & horaires… Ces deux derniers points déterminent le temps de travail soit les salaires in fine dont la production, qui supporte juridiquement le projet par extension, est responsable !

La régie étant étroitement liée à la production, il est cohérent que ce département arrive en seconde position. La mise en scène arrive ensuite bien entendu (hors scripte) et en dernier recours idéalement…

Quand la théorie s’arrête parfois là où la pratique commence…

En réalité, on s’adapte aux conditions de tournage, à la ponctualité de la feuille en fin de journée et aussi selon les effectifs disponibles.

Pour l’exemple, un second assistant réalisateur peut distribuer la feuille aux comédiens sur le point de partir des loges pendant que le régisseur général se charge du plateau si le directeur de production a une urgence à résoudre au bureau avec son équipe.

Vous l’aurez compris, rien de gravissime en soi car on compose et on s’adapte collégialement et avec bon sens selon les cas de figure. C’est la finalité d’une bonne distribution sans oublier personne qui compte.

Ok pour la version papier mais qui doit l’envoyer par e-mail ?

Idéalement ! 1,2,3 – Production :)

Quelques astuces !

La feuille de service doit être nominative. Par e-mail quand vous la recevez (vous êtes en copie) et en version papier avec votre nom et prénom indiqués, voir « stabilotés », dans le cartouche de l’en-tête en première page.

Certains assistants tiennent à la distribuer eux-mêmes pour répondre aux questions éventuelles. C’est une raison qui peut avoir du sens mais elle est contournable. Il suffit de demander à la production / régie de renvoyer vers vous le ou les curieux afin d’obtenir des réponses spécifiques à la mise en scène.

On vous remet la feuille de service ? Vous êtes donc convoqués pour le lendemain !

Quelques exceptions toutefois pour les producteurs, les organismes et institutions publiques divers comme la DDCS qui la demande si un ou des mineurs tournent, les agents, les invités… Ils reçoivent tous par conséquent la feuille de service à titre indicatif.


Crédit image : Freepik.com

ARAssociés

ARAssociés

Assistants Réalisateurs Associés. Infos, décryptages, trucs et astuces. Partageons !

Vous aimerez aussi...