La liste des séquences par décor

Parmi les nombreux documents rédigés en début de préparation par l’assistant réalisateur, il y a la liste des séquences par décor. Elle fait suite au dépouillement général, séquence par séquence et mène à un premier plan de travail.

Ce précieux document permet d’avoir une vue synthétique sur l’ensemble des décors qui composent le scénario et des séquences qui y sont liées.

Il permet également de distinguer l’importance des décors entre eux, leurs « poids » dans le récit et de préparer par la suite les premiers regroupements de décors pour le plan de travail.

En repérages, c’est LE document que l’assistant réalisateur a en main afin de cibler (et de ne surtout pas oublier) l’ensemble des séquences à tourner dans le décor repéré et de s’assurer que ce dernier est adapté aux séquences censées y être tournées. Cela lui évitera de se référer systématiquement au scénario ou au dépouillement général. Ce n’est évidemment pas une excuse pour s’en passer dans le sac à dos. ;)

Que contient précisément ce document ?

La liste des séquences par décor comporte, a minima, les informations suivantes :

– Numéros de séquence.
– Décors et sous-décors.
– Effets.
– Rôles.
– Résumés d’action.
– Temps de tournage, désigné par la lettre (T).

On peut y adjoindre d’autres informations utiles en veillant toutefois à ne pas trop surcharger ce document qui doit rester synthétique et lisible ! À chacun ses préférences.

– Nombre de plans à tourner par séquence, désigné par la lettre (P).
– La chronologie (Jour 1, Jour 2, etc…), le temps diégétique du récit, désigné par la lettre (C) ou l’abréviation (Chrono).
– Le pré-minutage par séquence et son total global (estimé par le scripte), désigné par la lettre (M) par exemple.
– Les silhouettes.
– Quelques informations géographiques, techniques ou narratives, comme le pays, la région ou la ville regroupant le ou les décors.

Étant donné que ce document sera régulièrement mis à jour, il convient de lui donner un numéro de version et d’indiquer également la version du scénario sur lequel il est basé.

Sous quel format rédiger et présenter ce document ?

Généralement, sous Excel, l’incontournable tableur de Microsoft. Il existe des solutions gratuites comme OpenOffice avec Calc, un tableur équivalent à Excel.

Attention toutefois aux échanges de fichiers entre ces deux logiciels, leurs interopérabilités sont toujours perfectibles et imparfaites…

Exemple de grille sous Excel

Des logiciels spécialisés et payants comme Movie Magic Scheduling (Entertainment Partners) ou encore MovieDATA (MOVIEsolutions) proposent aussi de sortir ce type de liste en quelques clics.

Exemple de liste sous Movie Magic Scheduling

Quel que soit le logiciel utilisé pour rédiger ce document, on le transmettra, in fine, au format PDF. Vous le savez, le « PDF » permet de verrouiller le document pour éviter toutes modifications accidentelles lors de sa consultation.

Voilà, c’est à vous de jouer maintenant. N’hésitez pas à partager vos astuces sur la rédaction de ce document.

– – –
Pour aller plus loin :

> La liste des séquences par décor au format Excel dans notre rubrique Modèles.
> L’école de cinéma 3IS fournit également un modèle ici.
> Nous vous recommandons encore et toujours l’excellent livre de Jean-Philippe Blime, « L’Assistant réalisateur », éditions Dixit, juin 2009.

Crédit Image à la une : fdpdunet.fr

ARAssociés

ARAssociés

Assistants Réalisateurs Associés. Infos, décryptages, trucs et astuces. Partageons !

Vous aimerez aussi...