Quid des camions techniques

Après un premier article sur la « green room », nous allons voir aujourd’hui les différents modèles de camions que l’on retrouve le plus souvent en tournage pour le transport du matériel.

On note deux catégories majeures chez les loueurs. Les véhicules dits « légers » et les véhicules dits « lourds » :

  • Les véhicules légers concernent les utilitaires allant de 3m3 à 22m3, et peuvent être conduits par les détenteurs du permis B (voiture).
  • Les véhicules lourds concernent les camions allant du 24m3 (poids lourd) au semi-remorque, et peuvent être conduits uniquement par les détenteurs du permis C (camion).

La différence de ces deux catégories de véhicules se fait notamment par la taille des véhicules, mais surtout par le poids autorisé de chargement. Les véhicules légers sont limités à 3,5 tonnes tandis que les véhicules lourds peuvent aller bien au-delà.

À propos des véhicules légers (permis B)…

Comme les utilitaires de 3m3 à 14m3 principalement utilisés par la régie et la décoration. Ces véhicules permettent de se déplacer et de se garer facilement en milieu urbain. Ils sont parfaits pour faire des courses ou chercher du matériel chez les loueurs pendant que le camion « principal », lui, reste sur le décor.Ces véhicules sont également pratiques lors d’un changement de décor en cours de journée de tournage. Rien de plus facile que d’y stocker les premiers équipements nécessaires au décor suivant, que ce soit pour une première mise en place ou pour une installation anticipée pendant que le reste des camions, plus « lourds », finissent d’être rangés et sanglés avant de les rejoindre. Un gain de temps approprié ! ;)

Incontournable, le 22m3 est très répandu. Entre l’utilitaire et le poids lourd, il représente souvent le meilleur compromis. Modulaire, on peut demander au loueur une configuration spécifique comme un hayon élévateur, des étagères ou des barres transversales pour y accrocher les costumes sur cintres, etc.

Mais attention avec ce dernier, il faut être vigilant aux surcharges, surtout lorsqu’il y a un hayon (qui pèse déjà très lourd) et que le chargement concerne la machinerie ou l’électricité aux équipements pesants… Le poids maximum autorisé est de 3,5 tonnes, car au delà le véhicule est considéré comme poids lourd. Le 22m3 à vide avec un hayon pèse déjà à lui seul 2,9 tonnes… Il ne reste donc « que » 600 kg de charge utile… Ce qui réduit le champ des possibles.Sachez que lors d’un contrôle, la surcharge peut entrainer une amende au conducteur, tenu responsable de son véhicule !! La verbalisation est de 135 euros pour chaque demi-tonne en trop…

Si le véhicule pèse 5% de plus que sa charge maximale autorisée, une immobilisation du véhicule est possible. Dans ce cas, la production peut décider de décharger le surplus dans un autre véhicule ou de tout décharger dans un véhicule poids lourd.

Avec les camions de 22m3 et plus, il faut également faire attention à la hauteur du véhicule lors des passages sous les ponts et autres tunnels. La partie haute du véhicule est toujours à la charge du conducteur, et n’est pas prise en charge par les assurances des loueurs.

Il n’existe malheureusement pas de moyen de connaître précisément le poids de son véhicule, hors contrôle routier. Il est cependant possible de voir qu’un camion semble en surcharge lorsque ses essieux sont nettement plus abaissés qu’à vide. Cela n’est en rien une science exacte, mais permet de savoir à la louche si le véhicule est en surcharge.

À propos des véhicules lourds (permis C)…

Cette catégorie concerne les camions de 24m3 poids lourd au semi-remorque, pesant plus de 3,5 tonnes. Cependant, dans le monde du cinéma et de l’audiovisuel, les camions vont au maximum jusqu’à 45m3 (c’est plus facile à garer !).Comme le 30m3 ci-dessus, ces véhicules sont principalement utilisés pour le matériel caméra, l’électricité et la machinerie… Dans une perspective plus axée sur le poids que sur la quantité. Ces camions sont tous équipés d’un hayon, contrairement aux 22m3 dits « léger » qui peuvent en être dépourvus.

Les camions techniques, une véritable stratégie à définir !

Un grand classique du genre consiste à regrouper (pour ne pas dire entasser) plusieurs départements dans un même camion dit « léger », faute de budget. Risquant d’occasionner encore une fois la surcharge du véhicule et au-delà d’une simple amende, cela augmente surtout le risque d’accident ! Sans parler des problématiques de praticabilité des camions lors des phases de chargements / déchargements qui se rallongent du coup nettement, de l’irritation ainsi générée pour les équipes qui doivent s’attendre entre elles et des risques de casse.

Et que dire du camion régie qui transporte, souvent à lui seul, de quoi installer les loges pour les comédiens, le bureau de prod, la régie du plateau… Alors qu’ils ne sont que très rarement localisés au même endroit.

Parallèlement, augmenter la flotte de camions occasionne plus de stationnements, de ventousages, de frais liés et de pollution…

Afin d’éviter les nombreux désagréments causés par de mauvaises décisions, il existe une stratégie adaptée pour chaque film et qui doit passer par la considération des équipes concernées pour une décision commune prise avec la production.

Concernant les restrictions de circulation !

Les véhicules en dessous de 3,5 tonnes peuvent circuler librement 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Cependant, et je parle en connaissance de cause, les contrôles sont plus fréquents les dimanches ! Si vous conduisez un 22m3 sur l’autoroute ce jour de la semaine, soyez quasi certains de vous faire arrêter à un péage par la gendarmerie, qui procèdera au contrôle de base mais peut également vous demander de passer à la pesée afin de vérifier si vous n’êtes justement pas en surcharge !

Pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes, il est interdit de circuler tous les samedis à partir de 22h00 jusqu’au dimanche 22h00. Il est également interdit de circuler les jours fériés, entre 22h00 la veille et 22h00 le jour férié. Il est notamment interdit de circuler sur certaines dates de grands départs en vacances. Par exemple, pour l’année 2020 :

  • Entre 7h et 18h sur une partie du réseau Rhône-Alpes les samedis 8, 15, 22, 29 février et le 7 mars.
  • Entre 7h et 19h sur tout le réseau national les samedis 25 juillet, 1, 8, 22 et 29 août.

À l’heure actuelle, il n’y a pas de dérogation permanente pour le monde du cinéma ou du spectacle. Cependant et à confirmer, il serait à priori possible de demander une autorisation au département de départ du véhicule ainsi qu’à tous les départements traversés si l’événement en question est le lendemain du dimanche / jour férié. La feuille de service peut faire office de preuve. Une mesure valable en France mais à vérifier si vous comptez aller dans un pays limitrophe.

Renseignez-vous :

Si vous avez des informations complémentaires, merci de partager dans les commentaires. Merci aussi à celles et ceux qui m’ont aidé dans la rédaction de cet article. :)


Crédits images : TSF, Camion Vector Vecteurs par Vecteezy

Sources :

Laurène Koch

Laurène Koch

Auxiliaire de régie - AFR

Vous aimerez aussi...