Movie Magic Scheduling, bogues et doléances

Nous allons parler aujourd’hui du célèbre logiciel américain, bien connu des assistants réalisateurs : Movie Magic Scheduling d’Entertainment Partners.

Incontournable à l’étranger et en concurrence avec le très bon MovieData en France (cocorico!), nous sommes nombreux à l’utiliser au quotidien dans le cadre de divers productions audiovisuelles et cinématographiques.

Ce n’est pas la première fois que nous écrivons sur ce logiciel :
Movie Magic Scheduling Error 8
Movie Magic Scheduling « Error opening file »
Movie Magic Scheduling enfin compatible avec macOS Sierra
Movie Magic Scheduling compatible avec macOS High Sierra

Le point commun à la plupart de ces billets ? Les « bugs » (bogues en français) et autres délais parfois très longs des mises à jour pour pouvoir opérer le logiciel sur les nouveaux systèmes d’exploitation d’Apple.

À force d’une certaine exaspération et à la vue d’un prix de vente toujours aussi exorbitant (489 dollars soit 405,9 euros !), nous étions impatients de communiquer sur les bogues connus de MMS (principalement sur les plates-formes Macintosh) et d’émettre nos doléances pour améliorer un outil que nous aimons.

UNE POLITIQUE INCOMPRÉHENSIBLE SUR LES MISES À JOUR

À chaque changement majeur de MacOS (comme avec Windows de Microsoft), les développeurs de MMS doivent ajuster le code du logiciel afin de le faire au moins fonctionner sur le nouveau système d’exploitation. In fine, les transitions se font mais les délais sont incohérents depuis quelques années.

Par exemple, lors du passage d’El Capitan (OS X 10.11) à Sierra (OS X 10.12) en 2016, il aura fallu plus de 5 mois !!! aux développeurs pour faire la mise à jour… empêchant du même coup ses utilisateurs de passer sous Sierra si ils tenaient à utiliser MMS…

À contrario, lors du passage de Sierra (OS X 10.12) à High Sierra (OS X 10.13), commercialisé le 25 septembre 2017, il n’aura fallu qu’un seul jour aux équipes d’Entertainment Partners pour faire la mise à niveau.

Il y a de quoi y perdre son latin… Nous pouvons regretter aussi un certain minimalisme sur les correctifs qui se greffent souvent à ces mises à niveau. Bien que bienvenus, ils pourraient être plus nombreux et surtout s’axer sur des améliorations ergonomiques.

Un point positif côté support est à saluer tout de même car les utilisateurs enregistrés (qui ont donc acheté le logiciel) sont assez bien informés, par email, lors des incompatibilités et des mises à jour.

LES BOGUES CONNUS

> Le bogue des « Element properties » personnalisés

Accessible depuis le menu DESIGN > CATEGORY MANAGER > Clic droit sur une catégorie > EDIT CATEGORY (pour éditer le formulaire – copie écran ci-dessous)… ou en double cliquant sur un élément depuis votre fenêtre principale BREAKDOWN SHEET (pour remplir cette fois le formulaire), vous atteignez une fonctionnalité qui permet de préciser diverses informations sur un élément.

Pour un rôle par exemple, on pourra y mettre des informations personnalisées sur un comédien comme son nom, ses coordonnées, son agent, etc. Ce que vous voulez. Vous pourrez ainsi, dans vos REPORT LAYOUTS (Menu DESIGN), faire apparaître ces informations dans vos exports de listes.Cependant sur la version 5 de MMS (à vérifier avec la version 6 si ça vous arrive), l’édition et la saisie d’informations dans cette fonctionnalité générent parfois une erreur type « Error opening file ». En clair, votre ficher de travail (.MSD) est maintenant corrompu. Il sera alors impossible d’y avoir accès. N’hésitez pas à lire l’article ci-avant si vous rencontrez ce cas de figure car des solutions existent.

Mystère et boule de gomme (code défectueux ? problème avec les caractères spéciaux ? …), ce bogue n’a pas encore fait l’objet d’un correctif clairement annoncé par le fabricant et s’est produit pour certains utilisateurs travaillant sur des gros fichiers, principalement sur MMS version 5 encore une fois. Méfiance donc sur la version 6… dans le doute.

> L’import de scénario depuis Final Draft (.FDX)

L’importation d’un scénario préalablement formaté sous Final Draft (FD) vers Movie Magic Scheduling (MMS) s’avère être un sacré gain de temps. En effet, sous MMS version 6, cela fonctionne mais de manière très imparfaite…

Tout d’abord, une fois que vous avez finalisé votre fichier FDX, vous chargez dans MMS votre template (.MST) : Menu FILE > NEW SCHEDULE FROM TEMPLATE. Sauvegardez votre fichier fraîchement créé en .MSD. Ensuite, Menu FILE > IMPORT et vous sélectionnez votre fichier Final Draft. L’importation peut prendre du temps et une fois terminée, vous arrivez sur votre fenêtre principale BREAKDOWN SHEET.

D’une version à l’autre de MMS et de FD, vous aurez des résultats différents mais avec la dernière version de Final Draft (version 10.0.5 build 58) et de MMS (version 6.2.0405), au moment où nous écrivons cet article, voilà ce que vous obtenez (sous un template par défaut et personnalisé) :

– L’import fonctionne pour les numéros de SCENE(S), les effets, les SETS, les PAGES (huitième de page) et les SCRIPT PAGE(S).

– L’import ne fonctionne pas pour la distribution alors que les protagonistes sur Final Draft sont bien formatés en CHARACTER…

– L’import est défectueux pour les accents présents de vos intitulés de séquences par exemple. Correctement formaté sous FD, les accents généreront des petits points sur MMS.. Certains SETS n’apparaîtront tout simplement pas !?!Concernant les effets, si leur dénomination est différente ou manquante entre FD et MMS, vous aurez également des manques. Pour cela, avant l’import du scénario, n’hésitez pas à éditer sur MMS vos effets dans STRIP COLORS depuis le menu DESIGN. Ça fonctionnera.

Pour finir mais ça ne semble pas être un bogue, vos scènes (en dehors de la toute première et après l’import) se retrouveront dans le BONEYARD (Cimetière). Il faudra les basculer dans votre stripboard via le bouton « MOVE TO STRIPBOARD » depuis le BONEYARD donc.

L’interopérabilité entre FD et MMS est donc loin d’être aboutie à ce jour. On aimerait donc que les deux fabricants se coordonnent un peu mieux à l’avenir pour nous faciliter la vie.

> Le bogue de la mémoire et du processeur

Depuis la dernière mise à jour (version 6.2.0405, sortie le 23 décembre 2017), MMS peut devenir extrêmement gourmand en mémoire et en CPU pendant une session de travail dés que quelques fenêtres sont ouvertes… On passe d’une consommation normale de 200 à 300mo de mémoire à plus de 700, 800mo… Votre ordinateur ralentira sensiblement si il possède peu de mémoire.

Il vous faudra « forcer à quitter » le logiciel et le redémarrer. Précisons que ce bogue a été observé sur un système MacOS High Sierra fraîchement installé et à jour (version 10.13.2). La preuve par l’image. Précisons aussi que MMS n’est pas indiqué comme « planté » par l’option FORCER À QUITTER dans le menu POMME du Mac…

> Le bogue du « ghost »

Un nom officieux pour qualifier un violent dysfonctionnement observé dans la partie STRIP LAYOUTS du menu DESIGN et ceci depuis plusieurs années. En effet, lorsque vous éditez votre layout de plan de travail à la verticale, il arrive parfois que les informations disparaissent subitement dans l’aperçu avant impression. Le layout devient inutilisable et ne peut être récupéré. Il faut le reprendre à zéro sauf si vous faites une copie de ce dernier avant vos travaux (le conseil du jour :).

Ce cas s’est produit pour des utilisateurs aux layouts complexes et après de multiples modifications (éditions et déplacements de cellules, mise en page via les options « Page Setup » et « Designer Settings »…).

Si cela ne vous est jamais arrivé, vous avez de la chance ! :) Nous posterons ultérieurement une capture d’écran.

Il y a également le problème des « layouts » instables (« stripboard » principalement). Une cellule qui se décale et qui en chevauche une autre, des lignes séparatrices qui disparaissent… d’une ouverture à l’autre, d’un projet à un autre… On adore ! … :-/

Des bogues de la version 6.2.0402 (Septembre 2017) ont été corrigés avec la version 6.2.0405 (Décembre 2017) : Souci de police de caractère, ouverture de fichier problématique…
Si vous rencontrez d’autres types de bogues, n’hésitez pas à nous les transmettre dans les commentaires en bas de cet article que nous mettrons à jour régulièrement.

LES DOLÉANCES

Après un sondage auprès des utilisateurs de MMS au sein de la communauté ARA, voici les évolutions mineures et majeures que nous souhaiterions dans les prochaines versions du fabricant. C’est parti, on se fait plaisir. :)

Les prioritaires !

– Une baisse notable du prix de vente (489 dollars soit 405,9 euros actuellement) !
– Des mises à jour plus régulières comme en 2017. Oublions 2016.
– La possibilité d’exporter les « reports » au format Excel (.XLS) ! Dépouillement, continuité, etc.
– Une grille magnétisée pour faciliter la manipulation et la création des layouts.
– Une vraie compatibilité pour les imports de scénario sous Final Draft vers MMS.
– La rénumérotation automatique des scènes. Comme sur MovieData.
– L’abandon de Java !? (indispensable pour faire tourner MMS) qui n’est pas une référence en terme de sécurité…

Les ergonomiques !

– L’intégration du scénario dans la fenêtre « Breakdown ». Comme sur MovieData… Encore ! :)
– La possibilité d’éditer, mettre en page et imprimer dans le module « Calendar » (apparue avec la V6). Quelque chose de comparable aux layouts pour les « Stripboards » et « Reports ».
– Une vraie case pour indiquer les estimations de temps de tournage dans la fenêtre « Breakdown ». En effet, la case actuelle (« Est. Time ») est normalement utilisée pour le pré-minutage. Pourquoi pas aussi une case dédiée aux nombres de plans. Certains utilisent la case « Comments » pour se faire.
– Un module « Red Flag manager » digne de ce nom. Comme pouvoir trier les « red flag » selon plusieurs critères (rôles & dates par exemple) pour avoir toutes les indispos d’un comédien dans l’ordre. Utile quand les indisponibilités changent et donc permettre l’obtention de listes claires, utilisables.
– La possibilité de synchroniser les changements dans le « boneyard » d’un board à l’autre…

Les petits plus !

– Accélérer les exports existants en PDF sur des « reports » parfois volumineux comme un dépouillement général. Plusieurs minutes actuellement…
– L’import de scénarios depuis Celtx ou encore un PDF/DOC.
– L’accès à une version d’évaluation pour essayer le logiciel.
– Une traduction française de MMS pour les anglophobes.

Sachez que nous comptons communiquer au fabricant, en anglais donc, le bilan de ces bogues connus ainsi que les doléances ci-dessus. On vous tiendra au courant de la suite des événements. N’hésitez pas à commenter plus bas ! :)

ARAssociés

ARAssociés

Assistants Réalisateurs Associés. Infos, décryptages, trucs et astuces. Partageons !

Vous aimerez aussi...